« Le monde si simple de Jean Tirole », par Gilles Rotillon

J’observe avec une certaine perplexité le cours des publications autour de Jean Tirole. Nombreuses à l’encenser, à reprendre ses positions. La mienne comme celle de quelques uns tranche peut être trop avec le concert louangeur du moment, pour être reçue. Mais bon. Voyons dans le temps. Néanmoins, ce soir, je voulais vous faire connaître une excellente tribune du Diplo, signée de Gilles Rotillon, économiste spécialiste de l’environnement. Il détricote sa pensée et notamment sa définition étroite de l' »éthique face au marché » pour reprendre le titre de la tribune de Jean Tirole publiée par les Echos le 8 décembre 2014. Qui le fait dire, par exemple, que la répulsion vis à vis de la création d’un marché des organes humains est fallacieuse. Pour Jean Tirole, les économistes doivent chercher à savoir « ce qui fonde les craintes vis à vis de la marchandisation ».

« Le monde si simple de Jean Tirole », par Gilles Rotillon, à lire sur le Diplo ce mois-ci (il faut être abonné ou acheter ce numéro en kiosque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s